CRÉATIONS

    - La contestation expliquée aux enfants
    - Partis à l'ouest, un spectacle de conte urbain

======================================================================
La contestation expliquée aux enfants

    En janvier 1998, alors que le Québec se remet tout juste de sa crise du verglas, qui a occasionné la plus mémorable panne d'électricité de son histoire, Hydro-Québec annonce la construction d'une ligne à haute tension de 735 kilovolts reliant les postes Hertel, en Montérégie, et Des Cantons, en Estrie, afin de sécuriser le réseau de transport électrique québécois. Prétextant l'urgence d'agir, le gouvernement Bouchard autorise la construction de la ligne sans tenir de consultations publiques et sans réaliser d'études d'impact sur l'environnement, deux étapes pourtant essentielles lorsqu'on lance un projet d'une telle ampleur.

    Dans les municipalités visées par le tracé de cette ligne, la résistance s'organise. Dans la MRC du Val St-François, on fonde la Coalition des citoyens et des citoyennes du Val St-François, farouchement opposée au projet. La contestation expliquée aux enfants est un récit autobiographique qui raconte cette lutte du point de vue d'une enfant de 12 ans qui assiste et participe au combat mené par ses parents.

    Sur un ton parfois drôle et ludique, parfois sérieux et dramatique, le texte ajoute au point de vue de l'enfant la réflexion et la compréhension de l'adulte que l'auteure est devenue. Il touche au théâtre documentaire, mais laisse une grande place à la fantaisie.

Durée : 50 minutes
Texte, mise en scène et interprétation : Juliana Léveillé-Trudel
Musique originale et accompagnement musical sur scène : Julie Sweet et Phillip Tompkins

* En nomination pour le prix du texte francophone le plus prometteur du Fringe 2013 choisi par
  le Centre des auteurs dramatiques.

Revenir en haut
======================================================================
Partis à l'ouest, un spectacle de conte urbain

    Un conte urbain, c'est une histoire qui se passe ici, maintenant, avec des héros qui pourraient être vos voisins. C’est l’héritage laissé par nos ancêtres conteurs auquel on ajoute la couleur d’aujourd’hui. Certains diront que le conte urbain se rapproche plutôt du théâtre. C’est possible. Un hybride peut-être.

    Partis à l’ouest est un spectacle qui réunit trois contes urbains, soit Transcanadienne, 24 heures pour Jérémie et Paul est parti, trois histoires qui présentent des univers et des personnages fort différents dont les destins s’entrecroisent, le temps d’une saison.

    Le spectacle débute avec Transcanadienne, un conte urbain aux allures de roadtrip, qui raconte l’histoire de Maude, une jeune femme qui part sur un coup de tête, sans rien dans les mains, en compagnie de Steve, jeune Amérindien rencontré par hasard. Elle suivra la route de Montréal à Vancouver après un détour singulier sur les îles de la Reine Charlotte, terre ancestrale des Indiens Haïdas, au large de la Colombie-Britannique.

    Dans 24 heures pour Jérémie, on suit la jeune Léa qui cherche désespérément Jérémie, son meilleur ami, aux quatre coins de la ville. Cette fugueuse fraîchement débarquée de la campagne devra faire face à d’inquiétants personnages qui hantent les ruelles de Montréal où elle s’est installée.

    Finalement, Paul est parti nous présente un itinérant coloré auquel sont très attachés Benjamin et Marie, un jeune couple d’universitaires. Sa disparition tragique entraînera des conséquences dramatiques pour les deux amoureux.

Durée : 1 heure 5 minutes
Texte, mise en scène et interprétation : Juliana Léveillé-Trudel
Musique originale et accompagnement musical sur scène : Julie Sweet

Revenir en haut